VDSL & Atténuation

lundi 20 juin 2005
par  Daniel
popularité : 43%

Le VDSL, une nouvelle technologie vient repousser une
nouvelle fois les limites de la paire de cuivre. Pourtant si le
débit croît, la portée diminue. Pourquoi ?

Qu’est ce que le VDSL ?

VDSL signifie Very high bit rate DSL. Il s’agit d’une technologie de
la famille xDSL. Ces technologies permettent des échanges à haut
débit sur une ligne téléphonique normale : composée d’une paire de
cuivre.

Le VDSL est, à ce jour, la technologie DSL la plus rapide. C’est
aussi celle qui a le moins de portée...
similaires.

Pourquoi le VDSL est-il si rapide ?

Le VDSL utilise une plus large bande de fréquences que les autres
DSL : 0,138 - 12 MHz (ADSL2+ : 0,138 - 2,2 MHz).
Malheureusement, plus les fréquences sont élevées, plus elles sont
sujettes aux problèmes d’atténuation...

Pourquoi la vitesse s’obtient-elle au détriment de la distance ?

Lorsqu’un signal parcourt un fil électrique, il est soumis à un
phénomène nommé atténuation. Le signal s’affaiblit peu à peu,
jusqu’à devenir inutilisable. Le matériau oppose une résistance au
passage du signal et des sources radio-électriques extérieures
ajoutent des perturbations. Les principaux perturbateurs sont les
autres paires d’un même câble assurant la transmission de signaux similaires.

Pourquoi le câble s’oppose-t-il au passage du signal ?

Un câble oppose une résistance au passage d’un courant. Cette
résistance est proportionnelle à une constante nommée résistivité
qui est caractéristique du matériau composant le câble, le cuivre en
l’occurrence, et à la longueur du câble et est inversement
proportionnelle à sa section. Schématiquement, plus un tuyau est
gros, plus il laisse facilement passer du débit. Lorsqu’on fait passer
un courant alternatif de haute fréquence dans ce câble, les choses
se compliquent. Les électrons circulant dans un sens, puis dans
l’autre au grès des changements de phase du signal, sont poussés
vers la périphérie du câble. C’est ce qu’on nomme un effet de peau.
Ce n’est donc plus la section du câble qui importe mais une zone
réduite à sa circonférence. Ceci a pour effet d’affaiblir les signaux
des plus hautes fréquences. Les débits diminuent avec la distance
parce qu’ils dépendent de la disponibilité des fréquences hautes.

Quelle est la nature des perturbations ?

Les perturbations sont des causes externes de nature
radio-électrique qui créent des interférences avec le
signal véhiculé par le câble. On peut citer par exemple
une station de radio FM ou un néon en cours de
démarrage. Globalement, on peut parler de
"parasites".
La principale source de perturbations trouve sa source
dans l’influence réciproque qu’ont deux paires d’un
même câble, l’une sur l’autre. Ce phénomène se
nomme diaphonie. Chaque fil véhiculant un signal est
aussi une antenne. Il émet et reçoit des signaux. Cet
effet est amplifié par l’usage des hautes fréquences du
DSL.

Qu’est ce que l’atténuation ?

Imaginons une corde posée à terre. En secouant l’une
des extrémités, on crée une vague (un signal) qui se
déplace le long de la corde. Cette dernière oppose
une résistance au passage de la vague, si bien qu’à
l’autre bout, le signal est affaibli. Si la corde est trop
longue, le signal n’arrive pas à l’autre extrémité. Si on
change le matériau, en remplaçant la corde par une
chaîne, le signal sera encore plus affaibli. Si on pose
une autre corde sous la première et qu’on l’agite, il est
possible que le signal de la seconde corde affecte la
première. C’est l’équivalent d’une perturbation
diaphonique. Enfin, si on pose des objets sur la corde,
le signal est encore plus affaibli. Ce sont les sources
externes de perturbations.


Portfolio

Synoptique d'un raccordement