FTTx Une nouvelle optique

mercredi 18 janvier 2006
par  Daniel
popularité : 46%

Que signifie FTTx ?

FTTx [1] est l’acronyme de Fiber To The "x", où "x" peut être B [2], C [3], Cab [4], D [5], H [6], N [7], O [8] ou P [9].

"Fiber" fait référence à la fibre optique, et "to the x" au point le plus proche du client qu’elle atteint, en partant du répartiteur de l’opérateur

Ces technologies visent à remplacer tout ou partie du cuivre dans la boucle locale par des fibres optiques.

Quels sont les avantages des fibres optiques par rapport au cuivre ?

Les fibres permettent d’atteindre des débits bien supérieurs. Elles bénéficient d’une moindre atténuation du signal de l’ordre de 0,2 dB/km, à comparer aux 15 dB/km du cuivre. Enfin, elles sont insensibles aux phénomènes électromagnétiques. Les technologies DSL atteignent leurs limites. Plus elles offrent de débit, plus elles sont sensibles à l’atténuation, et donc moins de clients sont éligibles au service.

Le VDSL2 (nouvelle norme DSL) autorise des débits de 40 Mbit/s descendant et 15 Mbit/s ascendant. Mais seulement pour des clients très proches du DSLAM (quelques centaines de mètres, au plus), avec des débits variant selon la distance.

Que faire de tout ce débit ?

Une solution FFTTH permet simultanément d’accéder à plusieurs chaînes de télévision haute définition et de diffuser vers ses amis à des vitesses incroyablement élevées des photos ou des vidéos personnelles, de surfer à grande vitesse, d’utiliser la voix sur IP et la visiophonie dans les meilleures conditions tout en chargeant une vidéo à la demande. Il n’y a pas si longtemps, on se demandait "que faire de 1 Mbit/s ?" . La question est aujourd’hui, que faire de 1 Gbit/s, et elle trouvera des réponses...

Que faire de tout ce débit ?

Une solution FFTTH permet simultanément d’accéder à plusieurs chaînes de télévision haute définition et de diffuser vers ses amis à des vitesses incroyablement élevées des photos ou des vidéos personnelles, de surfer à grande vitesse, d’utiliser la voix sur IP et la visiophonie dans les meilleures conditions tout en chargeant une vidéo à la demande.

Il n’y a pas si longtemps, on se demandait "que faire de 1 Mbit/s ?" . La question est aujourd’hui, que faire de 1 Gbit/s, et elle trouvera des réponses...

Qu’est ce qu’une fibre optique ?

Une fibre optique est un support physique de transmission très haut débit. Elle véhicule, de manière guidée, un signal lumineux comme une paire de cuivre véhicule un signal électrique. Elle est composée de fibre de verre (à base de silice) et est constituée de trois éléments : un revêtement de protection, une gaine de fibre de verre et un cœur de fibre de verre.

Comment la lumière circule-t-elle ?

Un laser émet des rafales de photons (de la lumière) à l’intérieur de la fibre optique. La lumière circule dans le cœur de la fibre et se réfléchit sur les parois de la gaine. Cœur et gaine de la fibre sont constitués de fibre de verre ayant des indices de réfraction différents ; celui du cœur étant plus élevé. Il est ainsi possible, en respectant un angle d’incidence du faisceau, d’obtenir une réflexion totale interne : le faisceau lumineux est alors confiné dans le cœur de la fibre.

GIF - 10.4 ko

On distingue la fibre monomode, la plus sophistiquée, dans laquelle la lumière suit l’axe d’un cœur de faible diamètre, de la fibre multimode qui implique de nombreuses réflexions contre la gaine et qui propose une bande passante moindre.

Quelle sorte de lumière utilise-t-on dans une fibre ?

Les fibres, composées de silice, ont un minimum d’atténuation pour une lumière ayant une longueur d’onde proche de 1550 nm. Ce qui correspond à un infra-rouge proche du spectre visible.

A quoi ressemble une boucle locale optique ?

Au niveau du répartiteur, il y a l’OLT qui est une unité de raccordement optique multiplexant plusieurs clients. Pour distribuer la fibre vers les différents utilisateurs, on met en œuvre des splitters qui permettent des liaisons point-multipoints. Si la fibre s’arrête à la sous répartition (FTTC/FTTCab), on trouve l’ONU qui assure les couplages optoélectroniques permettant d’offrir des terminaisons sur cuivre (Ethernet, câble, etc.). Dans le cas du VDSL, l’ONU est un DSLAM. Si la fibre va jusqu’au client (FTTH), il n’y a pas d’ONU et elle aboutit à l’ONT, qui termine la liaison optique.

GIF - 21.3 ko

PON : Passive Optical Network Réseau optique passif APON : ATM PON BPON : Broadband PON ITU-T G.983 (inclut le APON) EPON : Ethernet PON basé sur le IEEE 802.3ah focalisé sur l’usage de l’IP GPON : Gigabit capable PON ITU-T G.984 OLT : Optical Line Termination ONU : Optical Network Unit ONT : Optical Network Terminal Splitter : Coupleur permettant une liaisonoptique point multipoints


[1] Fiber To The x la fibre jusqu’à...

[2] Fiber To The Building la fibre jusqu’à l’immeuble

[3] Fiber To The Curb la fibre jusqu’au trottoir

[4] Fiber To The Cabinet la fibre jusqu’au sous-répartiteur

[5] Fiber To The Desktop la fibre jusqu’à l’ordinateur

[6] Fiber To The Home la fibre jusqu’à la maison

[7] Fiber To The Node FTTC la fibre jusqu’au nœud

[8] Fiber To The Office la fibre jusqu’au bureau

[9] Fiber To The Premise FTTH la fibre jusqu’au bâtiment